Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
[Photo] Algues bleu-vert
Action régionale

Nous vous présentons une initiative adaptée à notre réalité régionale.


Formulaire d'inscription
Répertoire des ressources et des actions régionales

Fossés routiers


Les fossés routiers constituent certainement l’un des éléments importants de la problématique de sédimentation des lacs et des apports en phosphore. D’après le ministère des Transport du Québec, la manière traditionnelle d’entretenir les fossés routiers, qui consiste à refaire le profil transversal des fossés par excavation et à retirer toute la végétation, présente de nombreux inconvénients :

  • Quantité importante de sédiments emportés par l’érosion en temps de pluie;
  • Ravinement des pentes (perte appréciable de lisières de terrain en bord de fossé);
  • Réduction de l’efficacité de drainage et d’infiltration par les dépôts de sédiments le long des fossés;
  • Sédiments fins (argiles, limon et sables fins) transportés vers la partie aval du réseau de drainage, dans les cours d’eau naturels et les lacs, ce qui entraîne souvent le colmatage des frayères et l’envasement des plages;
  • Diminution du temps de drainage du bassin versant, qui modifie l’hydrologie des cours d’eau naturels et qui augmente les risques d’inondation en aval et l’érosion des berges;
  • Peu de filtration des eaux de ruissellement par la végétation.

Apport de sédiments vers un plan d’eau © Manon Ouellet, 2008

Apport de sédiments vers un plan d’eau © Manon Ouellet, 2008

« Il faut à tout prix changer notre conception d’un fossé routier “propre” et s’habituer à y voir une végétation luxuriante. » (MTQ, 1997)

Au contraire, la méthode du tiers inférieur est maintenant bien documentée et offre de nombreux avantages environnementaux, mais aussi économiques. Cette méthode qui consiste à excaver seulement la partie du tiers inférieur du fossé, elle limite entre autres l’érosion et le transport de sédiments dans le fossé jusqu’au milieu récepteur et favorise la filtration du phosphore et des polluants par la végétation. Enfin, cette méthode offre des avantages économiques puisqu’il y a une réduction des coûts d’opération en raison de la diminution du temps alloué à l’entretien des fossés. En effet, on note une augmentation du nombre de kilomètres de fossés nettoyés quotidiennement et de la diminution de 30 à 60% du volume de déblais à disposer. Pour de plus ample d’information au sujet de la méthode du tiers inférieur vous pouvez consulter les documents suivants.

C’est pour cette raison que la méthode du tiers inférieur est recommandée. Cette méthode est maintenant bien documentée et offre de nombreux avantages environnementaux, mais aussi économiques. Elle consiste à excaver seulement la partie du tiers inférieur du fossé, limitant entre autres l’érosion et le transport de sédiments dans le fossé jusqu’au milieu récepteur, et favorisant la filtration du phosphore et des polluants par la végétation. Aussi elle offre des avantages économiques, puisqu’il y a une réduction des frais d’exploitation en raison de la diminution du temps alloué à l’entretien des fossés. En effet, on note une augmentation du nombre de kilomètres de fossés nettoyés quotidiennement et une diminution de 30 à 60 % du volume de déblais à disposer. Pour obtenir de plus amples informations au sujet de la méthode du tiers inférieur, les documents suivants peuvent être consultés :

Documentation
Liens utiles

Partager Facebook Twitter | Print AmiE Haut de page
[Mod] Dernière mise à jour : 2011-02-02

 


Accueil | Publications | Membres | Plan du site | Recherche | À propos | Nous joindre

Copyright © 2011-2014 Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent - Design Luci Côté - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural 3.1
Conception Oznog co. Multimédia