Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
[Photo] Algues bleu-vert
Action régionale

Nous vous présentons une initiative adaptée à notre réalité régionale.


Formulaire d'inscription
Répertoire des ressources et des actions régionales

Milieux humides


Milieux humide (2009) (Auteur : OBVNEBSL)

© OBVNEBSL, 2009

Les milieux humides sont souvent perçus comme des superficies sans intérêt ou nuisibles. Ils sont parfois même considérés comme des « indésirables ». La méconnaissance est à la source des problèmes de dégradation et de disparition des milieux humides. Au contraire, ces derniers sont des environnements extrêmement riches au niveau de la biodiversité et rendent des services inestimables à l’ensemble de la société. Les milieux humides se rencontrent sous différentes formes : marais, marécage, étang et tourbière. Ils présentent une foule d’avantages, à la fois écologiques et économiques, sous-estimés et souvent ignorés.

Les milieux humides sont :

  • Une composante essentielle du cycle de l’eau;
  • Une barrière naturelle qui régularise le niveau de l’eau et qui réduit les risques d’inondation et les dommages d’érosion causés par les crues;
  • Un filtre qui capte les sédiments et réduit la concentration des éléments comme le phosphore et l’azote;
  • Une source d’approvisionnement en eau et de réalimentation de la nappe phréatique qui permet d’atténuer les effets de la sécheresse;
  • Un habitat et/ou un refuge essentiel pour de nombreuses espèces d’oiseaux, de mammifères, de reptiles, d’amphibiens, de poissons et de plantes;
  • Un lieu idéal pour la pratique de nombreux loisirs tels la chasse, la pêche, la randonnée et l’observation d’oiseaux.

La conversion des milieux humides à l’agriculture, à l’étalement urbain et industriel ou à l’exploitation forestière a été très rapide, suivant la période de colonisation du sud du Canada. Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux du Canada (2010) estiment que 200 000 km2 de milieux humides ont été perdus avant 1990. Selon l’inventaire de Canards illimités Canada, on retrouve présentement plus de 400 km2 de milieux humides dans le Bas-Saint-Laurent; ce qui représente 1,5 % de l’ensemble du territoire. D’ailleurs, selon Environnement Canada, la superficie des milieux humides du Saint-Laurent a augmenté de près de 3% entre 1990-1991 et 2000-2002. Néanmoins, l’on constate que les milieux humides subissent encore d’importantes pressions et que la tendance nationale signale une disparition globale et une dégradation de ces milieux essentiels.

Compte tenu des bénéfices qu’ils fournissent à la société, la protection et la restauration de ces milieux prennent toute leur importance dans l’aménagement du territoire. Dans ce sens, Canards illimités Canada vient de déposer, pour l’ensemble des régions du Québec, des plans régionaux de conservation des milieux humides. Ces plans sont accompagnés d’une cartographie détaillée pour fournir aux acteurs du développement du territoire une localisation des milieux humides afin de les épargner de l’expansion humaine, de les protéger et de les valoriser.

Documentation
Liens utiles

Partager Facebook Twitter | Print AmiE Haut de page
[Mod] Dernière mise à jour : 2011-02-02

 


Accueil | Publications | Membres | Plan du site | Recherche | À propos | Nous joindre

Copyright © 2011-2014 Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent - Design Luci Côté - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural 3.1
Conception Oznog co. Multimédia