Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
[Photo] Algues bleu-vert

Bandes riveraines


Lorsqu’on s’installe au bord d’un plan d’eau, le premier réflexe est souvent de « nettoyer » la rive, c’est-à-dire d’enlever toute la végétation naturelle afin d’avoir un accès et une vue ininterrompue sur le lac. Ce faisant, on contrevient non seulement à la réglementation en vigueur, mais on contribue aussi à dégrader l’environnement du plan d’eau.

La bande riveraine, c’est une bande de végétation naturelle de 10 ou 15 mètres de large, selon la pente, qui se mesure à partir de la ligne des hautes eaux. C’est un milieu de vie essentiel pour de nombreuses espèces de plantes et d’animaux, mais c’est aussi un excellent filtre pour limiter la pollution du lac. Voici plusieurs des rôles joués par la bande riveraine :

  • Stabiliser la rive grâce aux nombreuses racines;
  • Contrer l’érosion des rives et l’envasement du plan d’eau;
  • Favoriser le dépôt des sédiments et la filtration des eaux de ruissellement;
  • Créer de l’ombre et maintenir la fraîcheur de l’eau du littoral;
  • Réduire l’apport en phosphore et autres nutriments au plan d’eau.

La bande riveraine, en limitant l’érosion et les apports en phosphore, permet donc de prévenir l’eutrophisation accélérée du plan d’eau. Elle permet de conserver tous les usages du lac, tout en préservant l’écosystème naturel.

Bande riveraine conforme ZIP Alma 2007

© ZIP Alma, 2007

Restauration

Il est simple et souvent peu coûteux de restaurer une bande riveraine absente ou incomplète. Le premier geste à poser est de cesser de tondre le gazon dans les premiers mètres de la bande riveraine, dans le but d’augmenter son pouvoir filtrant. Ensuite, plusieurs méthodes existent pour végétaliser la bande riveraine, en fonction du type de sol, de la pente du terrain et de la présence ou non d’un muret ou d’un enrochement. L’objectif de la restauration étant de recréer un environnement le plus naturel possible, il est essentiel de recourir à des plantes indigènes. Toutes les informations nécessaires sont disponibles dans les documents et sites Internet énumérés ci-dessous.

Riverain plantation ZIP Alma (2007)

© ZIP Alma, 2007

Triangle_affichette_Bleu Laurentide

Par ailleurs, de plus en plus de municipalités fournissent à leurs citoyens des plantes pour végétaliser leur bande riveraine. Certains organismes font aussi des distributions, dont des associations de riverains et les organismes de bassin versant. Enfin, il est possible de former des groupes d’achat pour se procurer des plantes en quantité, à moindre coût. Les organismes de bassin versant et les associations de riverains peuvent être contactés pour plus d’information.

FIHOQ

Rappel

Documentation
Liens utiles

Partager Facebook Twitter | Print AmiE Haut de page
[Mod] Dernière mise à jour : 2011-02-02

 


Accueil | Publications | Membres | Plan du site | Recherche | À propos | Nous joindre

Copyright © 2011-2014 Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent - Design Luci Côté - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural 3.1
Conception Oznog co. Multimédia