Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
[Photo] Mobilité durable

DOCUMENT

Transport




Projet Mobilités & Territoires
Résumé :
À la suite de la réception des plans de transport en 2017, les intervenants du Bas-Saint-Laurent ont réitéré la priorité régionale en transport collectif et ont soutenu l’initiative du Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent (CREBSL) en ce sens. Le projet Mobilités & Territoires a ainsi vu le jour grâce à la participation financière du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation (MAMH), du gouvernement du Québec dans le cadre du Fonds régions et ruralité (FRR) et du Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent (CRDBSL). Le projet permet d’apporter une cohésion régionale aux offres de transport présentes dans les huit municipalités régionales de comté (MRC) en améliorant l’efficience des trajets offerts en plus d’assurer une connectivité et une complémentarité d’une MRC à l’autre pour les usagers.


Stratégie régionale en transport de personnes au Bas-Saint-Laurent:
À l’issue d’une concertation menée en 2020 dans le cadre du projet, le CREBSL propose le déploiement d’une stratégie régionale en transport des personnes qui vise à connecter neuf réseaux de transport locaux, soit ceux des 8 MRC et de la Ville de Rimouski, à l’aide de 10 minibus accessibles universellement et qui pourraient être électrifiés. Ces minibus desserviraient 13 circuits régionaux qui permettraient de se déplacer partout au Bas-Saint-Laurent et vers l’extérieur de la région. L’ensemble des trajets et horaires proposés permettrait aux citoyens d’avoir notamment accès aux services de santé et d’éducation postsecondaire régionaux, que ce soit pour de courtes ou plus longues distances. La mise en place du projet permettrait la création d’une vingtaine de nouveaux emplois en plus d’assurer une plus grande autonomie régionale en termes de transport des personnes. Le Bas-Saint-Laurent pourrait également devenir la première région à offrir un service de transport collectif avec des minibus électriques. En complémentarité de ces nouveaux services, la stratégie régionale en transport des personnes vise également à améliorer l’autopartage, le covoiturage rural en plus d’élaborer et de réaliser une campagne de promotion des services de mobilité durable.

Carte M&T trajets existants et proposés (Auteur : CREBSL)

La gouvernance et le financement:
Le CREBSL recommande que la gouvernance et le financement des nouveaux services de transport collectif soient orchestrés par la mise en place d’une régie intermunicipale de transport composée des 8 MRC du Bas-Saint-Laurent. Le conseil d’administration de la régie serait formé de 8 administrateurs désignés, soit un par MRC. La régie serait responsable de l’administration des revenus en transport collectif, incluant ceux provenant d’une majoration de la taxe sur l’essence à la pompe partout au Bas-Saint-Laurent. Pour ce faire, une demande devra être déposée au gouvernement du Québec. Les sommes ainsi amassées seront entièrement réinvesties dans le financement du transport collectif de la région. Cette approche a déjà fait ses preuves dans la région de la Gaspésie avec la Régie intermunicipale de transport Gaspésie - Îles-de-la-Madeleine (RÉGÎM). De plus, les élus du Bas-Saint-Laurent connaissent déjà les rouages des régies régionales, que ce soit en énergie ou en transport aérien.

Couverture_CREBSL-M&T-Rapport_Volet1_Optimisation (Auteur : CREBSL)

La suite:
Pour la mise en place de ces importants jalons, le CREBSL recommande de mandater le Collectif régional de développement du Bas-Saint-Laurent (CRDBSL) pour piloter un comité régional qui serait responsable de la création d’une régie intermunicipale et de la demande de majoration de la taxe sur le carburant. Pour ce faire, chaque MRC devra adopter une résolution à cet effet au printemps 2021 en plus d’une résolution analogue tenant compte du statut particulier de la Ville de Rimouski, qui conserverait sa compétence en transport de personnes dans le scénario privilégié.

Dans ce rapport, le CREBSL dépose l’ensemble du travail réalisé dans le cadre du volet 1 de son projet (optimisation des trajets et horaires) ; il poursuivra par ailleurs son travail sur le volet électrification, le volet accompagnement de la démarche régionale et la promotion.

CREBSL-Mobilités & Territoires - Rapport du Volet1 - Optimisation - Stratégie régionale en transport de personnes au Bas-Saint-Laurent.pdf (4,2 Mo)

CREBSL - Mobilités & Territoires - Stratégie régionale en transport de personnes au Bas-Saint-Laurent - Communiqué - 8 juin 2021



Transport actif et collectif
Logo_CiteVelo (Auteur : CREBSL communications)



Capsules télévisuelles sur le transport responsable

Le Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent a présenté des capsules télévisuelles sur le transport responsable sur les ondes de TVA Est-du-Québec. Ces petites capsules abordaient les thèmes de la bonne utilisation du véhicule, du transport actif et du transport collectif. Un complément d’information concernant les différents thèmes abordés est disponible ici


Capsule 1 : «Éviter la marche au ralenti»

Diffusion: du 13 au 23 février 2012


L’hiver, nous sommes trop souvent tentés de démarrer notre véhicule à l’avance ou de ne pas couper le moteur lorsque nous faisons des courses. Saviez-vous que laisser votre moteur tourner au ralenti pendant plus de 10 secondes est inutile et consomme plus d’essence qu’un démarrage?

Quelques faits sur la marche au ralenti:1

  • « Si les conducteurs de véhicules légers évitaient la marche au ralenti pendant à peine trois minutes par jour, les Canadiens économiseraient collectivement 630 millions de litres de carburant et 1,4 million de tonnes d’émissions de dioxyde de carbone (CO2) - ce gaz est le gaz à effet de serre qui contribue le plus aux changements climatiques. »

  • « Faire chauffer le véhicule signifie plus que faire chauffer le moteur. Les pneus, la boîte de vitesse, les coussinets de roue et d’autres pièces mobiles doivent également être réchauffés pour que le véhicule fonctionne bien. La plupart de ces pièces ne commencent pas à se réchauffer avant que vous conduisiez le véhicule. »

  • « Lors des froides journées d’hiver, vous pouvez contribuer à réduire l’impact qu’exerce le démarrage de votre véhicule en utilisant un chauffe-moteur. Cet appareil peu coûteux réchauffe le liquide de refroidissement, qui quant à lui réchauffe le bloc moteur et les lubrifiants. Le moteur démarrera plus facilement et atteindra sa température de fonctionnement optimale plus rapidement. »

1 Marche au ralenti/Saviez-vous que... [En ligne], http://oee.rncan.gc.ca/transports/ralenti/584

Liens utiles :

^

Capsule 2 : «Choisir un véhicule qui consomme moins»

Diffusion: du 12 au 25 mars 2012


Lorsque nous magasinons un véhicule, plusieurs options s’offrent à nous. Un des critères importants à considérer est la consommation d’essence. Les étiquettes ÉnerGuide et les guides de consommation sont de bons outils pour faire votre choix. Visitez les liens suivants pour mieux éclairer votre décision!

Liens utiles :


Accueil | Publications | Membres | Plan du site | Recherche | À propos | Nous joindre

Copyright © 2011- Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent - Design Luci Côté - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural v7.0
Conception Oznogco Multimédia