Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
[Photo] Biodiversité

DOCUMENT

Aires protégées




En matière d’aires protégées terrestres, la région du Bas-Saint-Laurent accuse un grand retard avec seulement 3,38 % de sa superficie terrestre sous protection. L’objectif provincial était pourtant de 12 % pour 2015, 17 % pour 2020 et l’engagement fédéral est maintenant à 30 % pour 2030. C’est pourquoi les groupes environnementaux réclament d’atteindre 25 % pour 2025. Le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) souligne que « les aires protégées constituent l’un des éléments fondamentaux pour le maintien de la diversité des espèces, des écosystèmes et des ressources génétiques sauvages, ainsi que pour l’atteinte d’objectifs de développement durable. ».

Les aires marines protégées au Québec représentent 12,23 % du territoire marin, alors que la cible pour 2015 était d’en protéger 10 % et que l’engagement du Canada est maintenant de 30 % à l’instar du milieu terrestre. Le territoire marin de la région du Bas-Saint-Laurent est maintenant protégé à 40,88 %. Une carte interactive des aires protégées terrestres et marines est disponible sur le site du MELCC.

C’est pourquoi le CREBSL pose des actions dans le sens de la création de réseaux d’aires protégées terrestres et marines dotées de niveaux de protection suffisants, de grande superficie et connectées entre elles.



Campagne « Les sept merveilles du Bas-Saint-Laurent » : protection et mise en valeur de territoires naturels

Logo_sept_merveilles_BSL

Le 11 mai 2022, le CREBSL et la SNAP Québec ont lancé conjointement la campagne de promotion « Les sept merveilles du Bas-Saint-Laurent » pour la protection et la mise en valeur de territoires naturels. L’objectif est de convaincre le gouvernement du Québec d’honorer le travail acharné et la collaboration de nombreux acteurs locaux, régionaux et nationaux, en s’engageant à protéger les sept territoires d’intérêt retenus par la région du Bas-Saint-Laurent à la suite d’une importante consultation publique en 2013. Les territoires en question sont toujours dans l’attente d’un statut d’aire protégée (réserve de biodiversité).

Du matériel audiovisuel a été créé afin de démontrer la beauté de ces territoires, la richesse de leur biodiversité, ainsi que leur immense potentiel récréotouristique. Consultez la vidéo manifeste et les courtes vidéos de chaque territoire réalisées par Wazoom Studio, ainsi qu’une centaine d’images à couper le souffle, capturée par le photographe Jean-Christophe Lemay

Visitez la page Web dédiée à la campagne pour visionner les vidéos et contempler les photos.

Communiqué - « Les sept merveilles du Bas-Saint-Laurent » Lancement d’une campagne de promotion pour la protection et la mise en valeur de territoires naturels

^



Démarche régionale pour l’implantation d’aires protégées

Une démarche impliquant plusieurs acteurs clé du Bas-Saint-Laurent durant plusieurs années a menée, au printemps 2013, à une consultation publique sur une Proposition de territoires d’intérêt pour la création d’aires protégées au Bas-Saint-Laurent. À la suite de quoi sept territoires d’intérêt à des fins d’aires protégées ont été sélectionnés et soumis par les élus locaux au gouvernement du Québec (sur la carte ci-dessous). Ces grands territoires sont des noyaux de conservation, l’épine dorsale du réseau régional d’aires protégées.

En décembre 2020, trois des sept territoires d’intérêt pour la création d’aires protégées du Bas-Saint-Laurent ont reçu un statut de protection administrative (Réserve de territoire aux fins d’aires protégée - RTFAP) : les Chic-Chocs de la réserve faunique de Matane, la rivière Assemetquagan et la rivière Patapédia (en rouge sur la carte). Toutefois, la région est toujours en attente de leur protection légale à titre de réserve de biodiversité.

Les quatre autres territoires désignés : le lac de l’Est, la réserve Duchénier, la rivière Causapscal et la rivière Cascapédia (en noir sur la carte) sont quant à eux toujours en attente d’un statut de protection, bien que les coupes forestières y soient suspendues depuis 2013 grâce à la collaboration des intervenants locaux et régionaux.

Carte_TI

Le dernier frein à leur protection était la présence de licences pétrolières et gazières, un critère incompatible avec un statut d’aire protégée.

En avril 2022, le gouvernement québécois a adopté la loi visant principalement à mettre fin à la recherche et à la production d’hydrocarbures ainsi qu’au financement public de ces activités. L’adoption de cette loi donne l’occasion de garantir une pleine et entière protection de ces espaces naturels, ce qui permettrait non seulement la protection de territoires forestiers d’importance, mais également de plusieurs rivières prisées pour la pêche et les excursions en canot et en kayak, de même que l’habitat de multiples espèces rares ou menacées.

C’est dans ce contexte qu’en mai 2022, le CREBSL et la SNAP Québec ont lancé la campagne de promotion « Les sept merveilles du Bas-Saint-Laurent ».

Fin des hydrocarbures au Québec : 4 nouvelles aires protégées maintenant possibles au Bas-Saint-Laurent - Communiqué - novembre 2021

17 % d’aires protégées au Québec : une note de 3/7 au Bas-Saint-Laurent - Communiqué - décembre 2020

Les citoyen.nes du Bas-Saint-Laurent souhaitent la protection des monts Chic-Chocs de la réserve faunique de Matane d’ici la fin de l’année - Communiqué - septembre 2020

« Raconte-nous tes Chic-Chocs » : Lancement d’une nouvelle campagne pour la protection des monts Chic-Chocs - Communiqué - juin 2020

Journée de la biodiversité: le CREBSL préoccupé - Communiqué - mai 2019

Cri du cœur des Québécois pour les aires protégées du Bas-Saint-Laurent - Communiqué - décembre 2016 (521,8 Ko)

CRE BSL - SNAP Québec - - Des permis pétroliers et gaziers font obstacle à la création d’aires protégées au Bas-Saint-Laurent - Communiqué - mars 2016

CREBSL_vignette_rapp_perm_petroliers (Auteur : CREBSL)

CRE BSL - SNAP Québec - ÉTUDE - Permis pétroliers : obstacle à la conservation au Bas-Saint-Laurent - mars 2016

CRE BSL - Aires protégées au Bas-Saint-Laurent : le conseil de l’environnement demande au ministre Blanchet de donner suite aux propositions de la région - Communiqué - juin 2013 (65 ko)

Bilan de la consultation publique - Proposition de territoires d’intérêt pour la création d’aires protégées au Bas-Saint-Laurent - adopté par les membres du conseil d’administration de la CRÉ le 14 juin 2013 (5Mo)

CRD BSL - Dossier complet sur les aires protégées au BSL (incluant la Consultation publique sur la proposition de territoires d’intérêt pour la création d’aires protégées)


Mémoire du CRE BSL - Consultation publique sur la proposition de territoires d’intérêt pour la création d’aires protégées - Mémoire - avril 2013 (2 405 ko)

CRE BSL | SNAP Québec | Nature Québec - Consultation sur la création d’aires protégées : des organismes environnementaux s’unissent pour la conservation au Bas-Saint-Laurent - Communiqué - avril 2013 (318 ko)

Rôle du réseau d’aires protégées proposé au Bas-Saint-Laurent dans le contexte des changements climatiques - Sommaire exécutif (518 ko)

Rôle du réseau d’aires protégées proposé au Bas-Saint-Laurent dans le contexte des changements climatiques - Rapport complet (2 Mo)

Recommandations du CRE BSL - Consultation sur les aires protégées au Bas-Saint-Laurent (43 ko)

Modèle de lettre d’appui - Consultation sur les aires protégées au Bas-Saint-Laurent (35 ko)

CRE BSL - Aires protégées au Bas-Saint-Laurent : Le Conseil de l’environnement encourage fortement le public à participer à la consultation de la CRÉ - Communiqué - mars 2013 Téléchargement(114 ko)

^



Aires marines protégées

La création d’aires marines protégées dans le Saint-Laurent a connu ces dernières années des développements stimulants.
Voir les derniers développements

^



Stratégie de conservation pour la forêt privée

Le Conseil a mené un projet qui visait premièrement à développer une stratégie pour mieux protéger la biodiversité régionale ayant pour but de concerter les intervenants régionaux afin qu’ils soient en mesure de poser des actions dans une démarche structurée. Répartis en 4 grandes orientations, la stratégie identifie des objectifs de conservation et propose des actions pour les atteindre dans une perspective globale et territoriale. Le projet avait aussi pour but de préparer un guide de ressources à l’attention des propriétaires, afin de les orienter dans leur choix parmi les différentes options de conservations. Le guide, qui est offert sous format électronique, permet d’avoir un aperçu des caractéristiques de chaque option, des incitatifs financiers ou fiscaux qui y sont parfois rattachés et donne des liens vers des sources existantes d’information complémentaires.
Voir la stratégie


Partager Facebook Twitter | Print AmiE Haut de page
[Mod] Dernière mise à jour : 2022-05-11

 


Accueil | Publications | Membres | Plan du site | Recherche | À propos | Nous joindre

Copyright © 2011- Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent - Design Luci Côté - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural v7.0
Conception Oznogco Multimédia