Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent
[Photo] Biodiversité

Faune


Le CREBSL intervient dans différents dossiers relatifs à la faune terrestre et marine au Bas-Saint-Laurent afin d’en assurer la conservation ou de collaborer au rétablissement d’espèces menacées.

Caribou de la Gaspésie

Le CREBSL est préoccupé depuis de nombreuses années par le déclin du caribou de la Gaspésie. Il multiplie les interventions auprès des décideurs, des instances locales et des médias en plus de participer activement aux activités de concertation concernant cette population emblématique de cervidé. En termes de biodiversité régionale, le caribou est considéré comme une espèce parapluie dont la conservation de l’habitat profite à de nombreuses autres espèces.

CREBSL - Caribou de la Gaspésie : le CREBSL dépose son mémoire - Communiqué - juin 2022

CREBSL - Commission indépendante sur les caribous forestiers et montagnards, Mémoire du CREBSL - mai 2022

CREBSL - Plan d’aménagement forestier intégré (PAFIO) 2023-2028, v.1, unités d’aménagement 011-71 et 012-72 - Avis du CREBSL - mai 2022

CREBSL - Prioriser la protection du caribou de la Gaspésie - Communiqué - février 2022

CREBSL - Plan d’aménagement spécial TBE 2022-2023, unité d’aménagement 012-72, Avis du CREBSL - février 2022

CREBSL - Lettre au ministre: urgence d’agir pour la survie du caribou de la Gaspésie - Communiqué - janvier 2021

CREBSL - Report du plan de rétablissement du caribou de la Gaspésie: une décision inadmissible - Communiqué - avril 2019

Chauves-souris (chiroptères)

Le CREBSL a été mandaté par l’Équipe de rétablissement des chauves-souris du Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) afin de fournir de l’information aux Bas-Laurentiens sur l’état des populations de chauves-souris et sur les services écologiques rendus par ces animaux afin d’en favoriser la conservation.

Pour ce faire, le CREBSL s’est chargé de la conception d’une fiche d’information (1,5 Mo) et de l’organisation de séances d’information (voir la présentation (3,2 Mo)) auprès de clientèles clés (agriculture, exploitation forestière, intervenants, etc.).

Partenaires du projet

CREBSL_partenaires_CS_2019

Horaire des présentations 2019:
29 octobre : Table locale de gestion intégrée des ressources et du territoire 012-72 (Matane)
30 octobre: Syndicat des producteurs forestiers du Bas-Saint-Laurent (Rimouski)
30 octobre: Organisme de bassin versant du Nord-est du Bas-Saint-Laurent et producteurs du bassin de la rivière Centrale (Saint-Simon)
19 novembre: Institut de technologie agroalimentaire (La Pocatière)
3 décembre: Table locale de gestion intégrée des ressources et du territoire 011-71 (Cabano)


Intéressé.e par les séances d’information sur les chauves-souris au Bas-Saint-Laurent?
Communiquez avec nous : crebsl_environnement@globetrotter.net


Bandeau fiche chauves-souris (Auteur : CREBSL)


Cliquez pour afficher la fiche d’information sur les chauves-souris

L’état des populations


Au Québec, huit espèces de chauves-souris sont répertoriées. Trois de ces espèces (petite chauve-souris brune, chauve-souris nordique et pipistrelle de l’Est) sont en voie de disparition au Canada et font l’objet d’un plan de rétablissement[1]. Depuis 2010, les populations de chauves-souris ont chuté dramatiquement; on estime les mortalités à plus de 6 millions d’individus. Ces diminutions sont principalement dues à une infection, le « syndrome du museau blanc » (SMB). Le Bas-Saint-Laurent fait partie des régions touchées par le SMB et renferme des populations des trois espèces en voie de disparition.

Services écologiques rendus par les chauves-souris


Les espèces du Québec sont strictement insectivores; un individu consomme en moyenne 600 insectes à l’heure, soit l’équivalent de son propre poids en une nuit! Les chauves-souris contrôlent ainsi en partie les populations d’insectes et favorisent, entre autres, la diminution des dommages aux récoltes et aux peuplements forestiers causés par les insectes nuisibles. Aux États-Unis, on évalue que les mortalités associées au SMB de ces « insecticides nocturnes » entraîneront des coûts supplémentaires de 3,7 milliards de dollars par année[2]. De plus, la présence de ce « super-insectivore » réduit l’épandage des insecticides dans les champs agricoles. [3].


1. Environnement et Changement climatique Canada. 2018. Programme de rétablissement de la petite chauve-souris brune (Myotis lucifugus), de la chauve-souris nordique (Myotis septentrionalis) et de la pipistrelle de l’Est (Perimyotis subflavus) au Canada, Série de Programmes de rétablissement de la Loi sur les espèces en péril, Environnement et Changement climatique Canada, Ottawa. ix + 189 p. [En ligne] : https://www.canada.ca/fr/environnement-changement-climatique/services/registre-public-especesperil/programmes-retablissement/petite-chauve-souris-brune-2018.html#toc4

2. Boyles, J. G. et al. 2011. Economic importance of bats in agriculture. Science. Vol. 332 (6025) : 41-42.

3. Texte tiré et adapté de : Centre de la science et de la biodiversité du Québec (2016). Chauves-souris à l’abri - Tout savoir sur les chauves-souris. [En ligne] : http://chauve-souris.ca/tout-savoir-sur-les-chauves-souris

Partager Facebook Twitter | Print AmiE Haut de page
[Mod] Dernière mise à jour : 2022-06-14

 


Accueil | Publications | Membres | Plan du site | Recherche | À propos | Nous joindre

Copyright © 2011- Conseil régional de l’environnement du Bas-Saint-Laurent - Design Luci Côté - Tous droits réservés. Propulsé et hébergé par Neural v7.0
Conception Oznogco Multimédia